Après votre vaccination

Les informations suivantes ont été préparées pour ce site web par des professionnels de la santé et des spécialistes en matière de santé publique à l’aide de sources gouvernementales canadiennes ainsi que scientifiques et médicales. Elles ne visent pas à donner des conseils médicaux. Demandez toujours conseil à un fournisseur de soins de santé qualifié lorsque vous avez des questions au sujet de la vaccination contre la COVID-19.

On ne le sait pas avec certitude, mais il est possible que vous soyez toujours porteur du virus même si vous êtes vacciné. Nous savons que le vaccin protège les personnes contre la maladie, mais il est possible que vous soyez toujours porteur du virus et contagieux pour les autres, même si vous avez été vacciné. Nous en saurons plus au fur et à mesure que les essais cliniques se poursuivront et que des preuves concrètes apparaîtront. D’ici là, nous devrons continuer à porter nos masques, à pratiquer la distanciation physique et à suivre les recommandations de santé publique jusqu’à ce que suffisamment de Canadiens soient complètement vaccinés.

Il faut environ deux semaines après la deuxième dose pour que l’organisme développe une immunité après la vaccination. Une personne peut être infectée par le virus juste avant ou juste après la vaccination et tomber malade, parce que le vaccin n’a pas eu le temps d’assurer une protection.

C’est également la raison pour laquelle une série complète de deux doses de vaccins est nécessaire.

L’efficacité initiale des vaccins contre la COVID-19 est déjà très élevée après la première dose (80-92 %) et dure au moins quelques mois.

Selon l’expérience acquise avec d’autres vaccinations multidoses, la protection persistante après une première dose pourrait durer six mois ou plus. Même que de nombreuses études montrent que plus on attend, meilleure sera la réponse immunitaire que l’on obtiendra. Donc, la science le confirme.

Et pour la plupart des vaccins, les niveaux d’anticorps (l’immunité) diminuent avec le temps et ne tombent pas en-deçà des niveaux de protection de manière soudaine. Même des mois ou des années après, une nouvelle dose de vaccin peut augmenter le niveau d’immunité et contribuer à une protection de plus longue durée.

Maintenant que nous disposons d’un approvisionnement en vaccins beaucoup plus fiable au Canada, le délai entre les doses a été réduit à huit semaines.

Oui, pour le moment et jusqu’à ce que l’Agence de la santé publique du Canada indique que le moment est venu de laisser de côté le port du masque et la distanciation. Il faut tenir compte du fait que le vaccin a besoin de quelques semaines pour devenir efficace (pour bâtir l’immunité) et le niveau maximal de protection n’est atteint qu’après qu’autant de personnes que possible auront reçu leur seconde dose du vaccin Pfizer-BioNTech, Moderna ou AstraZeneca contre la COVID-19.

Nous ne savons pas encore pendant combien de temps dure la protection pour les personnes vaccinées. Les études sur les vaccins à ARNm montrent actuellement que les personnes vaccinées ont eu une très forte immunité contre la COVID-19 pendant au moins six mois. Il semble que l’immunité durera un certain temps, mais des études doivent suivre ce phénomène dans le temps.

Pour le moment, nous ne savons pas si l’immunité durera un an ou dix ans, ou s’il sera nécessaire de recevoir une dose de rappel à un moment donné.

Habituellement, cela prend quelques semaines au corps pour bâtir une immunité après la vaccination contre la COVID-19. Mais n’oubliez pas que deux doses sont requises afin d’atteindre l’immunité optimale des vaccins contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca. Le vaccin contre la COVID-19 de Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule dose.

Après la vaccination, il est courant d’avoir des effets secondaires légers ou modérés, y compris :

  • douleur, rougeur, sensation de chaleur, démangeaison ou enflure à l’endroit où l’injection a été faite;
  • fatigue;
  • maux de tête;
  • nausées;
  • douleurs musculaires ou articulaires; et
  • légère fièvre ou frissons.

Ce sont des indices normaux que votre corps est en train de bâtir sa protection et ces symptômes devraient disparaître après quelques jours.

Si vos symptômes sont importants ou s’aggravent, consultez votre fournisseur de soins de santé. S’ils s’apparentent aux symptômes de la COVID-19, vous devez vous faire tester et vous auto-isoler jusqu’à ce que les résultats du test soient disponibles.

Très rarement, des effets secondaires plus graves, appelés anaphylaxie, peuvent survenir. Cela survient généralement au cours des quelques minutes ou de la première heure suivant la vaccination. C’est la raison pour laquelle, on demande aux personnes qui reçoivent le vaccin contre la COVID-19 de rester pendant au moins 15 minutes après la vaccination afin que le personnel soignant les surveille pour détecter toute réaction grave.

Les effets secondaires ne sont pas une indication de l’efficacité ou de l’inefficacité du vaccin.

Il est vrai que les effets secondaires sont des signes normaux indiquant que le vaccin fonctionne et que votre corps se protège. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez vous inquiéter si vous n’avez pas d’effets secondaires. Par exemple, les vaccins à ARNm ont procuré une immunité protectrice à plus de 90 % des personnes qui ont participé aux essais cliniques, mais plus de 50 % d’entre elles n’ont signalé aucun effet secondaire. En d’autres termes, la plupart des personnes n’ont pas eu de réactions, mais ont bénéficié d’une immunité totale.

Par conséquent, si vous n’avez ressenti aucun effet secondaire après avoir reçu le vaccin contre la COVID-19, ne vous inquiétez pas : vous bénéficiez toujours de la même protection qu’une personne ayant subi un effet secondaire!